>  Organisation  >  À PROPOS DU SPORT  >  Historique

Historique

Le ski acrobatique organisé a pris forme au Canada lorsqu’un groupe dirigé par John Johnston fondait, en 1974, l’Association canadienne des skieurs acrobatique (Canadian Freestyle Skiers Association – CFSA). Peu de temps après, l’Association canadienne de ski a intégré le ski acrobatique au nombre de ses disciplines.

En 1979, la Fédération internationale de ski (FIS) a reconnu officiellement le ski acrobatique à titre de membre de la communauté internationale du ski et se tenaient alors les premières compétitions de ski acrobatique en Coupe du Monde sanctionnées par la FIS. En février 1986, les premiers Championnats du monde de ski acrobatique de la FIS avaient lieu à Tignes, en France. Ces Championnats se sont ensuite tenus en 1989, et ont lieu tous les deux ans depuis. En 2001, le Canada a été l’hôte des Championnats du monde, à Blackcomb, en Colombie-Britannique.

Le ski acrobatique a fait son entrée olympique en tant que sport de démonstration en 1988, à Calgary. La discipline des bosses a été reconnue comme discipline olympique en 1992, et par la suite, en 1994 la discipline des sauts a également été acceptée. La demi-lune et le slopestyle en ski sont les plus récentes disciplines à avoir été acceptés comme sport olympique, et elle feront leurs débuts sur la plus grande scène sportive du monde en 2014 à Sotchi, en Russie.

En 1995, le Canada a créé son propre organisme directeur : l’Association canadienne de ski acrobatique. Il existe actuellement au Canada plus de 79 clubs de ski acrobatique lesquels offrent des programmes d’entraînement aux athlètes en herbe de tout âge dans le cadre d’AcroCAN, le programme de Développement à long terme de l’athlète de Freestyle Canada.

Sur le plan international, environ trente pays ont mis au point des programmes de compétitions de ski acrobatique. Des équipes nationales d’élite participent chaque année au circuit de la Coupe du monde de la FIS, qui compte des événements au Canada, aux États-Unis, en Europe, en Chine, au Japon et en Australie.

Le ski acrobatique continue d’évoluer

Grâce à l’intérêt grandissant pour les disciplines new school de demi-lune et de slopestyle, le ski acrobatique continue d’être dynamique et d’intéresser les skieurs de tout âge. Dans la majorité des centres de ski au Canada, on trouve des parcs à neige publics où les skieurs peuvent pratiquer leurs habiletés en ski acrobatique.

Faits marquants pour le ski acrobatique canadien

2012 — Mikael Kingsbury égale le record de tous les temps avec six victoires consécutives en Coupe du monde et s’empare du globe de cristal en bosses chez les hommes. Olivier Rochon remporte la palme du classement en sauts chez les hommes.

2011 – Aux Championnats du monde à Deer Valley, Utah, le Canada a remporté des médailles dans chacune des disciplines du ski acrobatique et il a terminé l’événement avec un nombre record de 14 médailles dont six titres de champions du monde.

2011 – En 2010-201, pour la huitième fois en neuf ans, le Canada a remporté la Coupe des nations FIS décernée à la meilleure équipe du circuit de la Coupe du monde FIS.

2010 – Aux Jeux olympiques d’hiver de Vancouver, Alex Bilodeau est devenu le premier Canadien à remporter une médaille d’or olympique en sol canadien. La veille, Jenn Heil est passée à un cheveu de réaliser cet exploit, terminant deuxième de l’épreuve féminine de bosses.

2009 – Aux Championnats du monde FIS de 2009, les Canadiens ont une fois de plus donné tout un spectacle, raflant sept médailles, incluant une d’or aux bosses en parallèle remportée par Alex Bilodeau.

2008 – Steve Omischl a connu une saison exceptionnelle, remportant la victoire à six des neuf épreuves du circuit de la Coupe du monde de sauts, ce qui lui a valu les palmes de champion du classement des sauts et champion du classement général de la FIS.

2007 – Aux Championnats du monde FIS, Pierre-Alexandre Rousseau et Kristi Richards ont été couronnés champions du monde en bosses, alors que Jenn Heil remportait l’or aux bosses en parallèle.

2006 – Aux Jeux olympiques d’hiver à Turin, en Italie, Jenn Heil a remporté la médaille d’or de l’épreuve féminine de bosses.

2002 – Aux Jeux olympiques d’hiver de Salt Lake City, Veronica Brenner et Deidra Dionne ont remporté les médailles d’argent et de bronze, respectivement, aux épreuves féminines de sauts. Le Canada a aussi mérité six autres places dans le top dix incluant une quatrième place pour Jeff Bean aux sauts et une quatrième place pour Jenn Heil aux bosses. Cette dernière a manqué le podium par un centième de point.

2001 – Le Canada a remporté le nombre impressionnant de cinq médailles aux Championnats du monde, incluant la médaille d’or de Veronika Bauer aux sauts.

2000 – Nicolas Fontaine a remporté un quatrième titre consécutif de champion de la Coupe du monde de sauts, un record inégalé. Ce succès l’a consacré meneur incontestable de l’équipe de sauts avant qu’il prenne sa retraite à la fin de la saison 2002.

1998 – Malgré qu’elle n’ait pas remporté de médailles aux Olympiques à Nagano, au Japon, l’équipe canadienne a tout de même obtenu d’impressionnants résultats, incluant les quatrième, septième et huitième places aux bosses chez les hommes (remportées respectivement par Brassard, Johnson et Rochon) et la cinquième place aux bosses chez les femmes (remportée par Ann Marie Pelchat).

1994 – Lors des Jeux olympiques de Lillehammer, le bosseur Jean-Luc Brassard a gagné la première médaille d’or à être remportée par un skieur canadien. Aux épreuves de sauts, lors de ces mêmes Jeux, Philippe Laroche et Lloyd Langlois ont remporté les médailles d’argent et de bronze, respectivement.

1992 – Aux Jeux d’Albertville en France, alors que la discipline des sauts était un sport de démonstration, Nicolas Fontaine a remporté l’argent et Philippe LaRoche, l’or.

1989 – Le Canada a remporté six médailles aux Championnats du monde à Oberjoch en Allemagne.

1988 – Le ski acrobatique a fait son entrée comme sport de démonstration aux Jeux olympiques de Calgary. La légende des sauts Jean-Marc Rozon, y a remporté la médaille d’or alors que son tout aussi célèbre coéquipier, Lloyd Langlois, y remportait le bronze.

Nos partenaires


Canada
Own the Podium
Michael
Wekerle
Toyota
B2ten
Mackenzie Investments
Canadian Olympic Committee
Anta