thumb image

Édouard Therriault couronné vice-champion du monde en Big Air à Aspen

L’équipe canadienne fait bonne figure pour conclure les Championnats du monde de freeski

Aspen, Colorado – 16 mars 2021 : Cela fait deux ans qu’Édouard Therriault, originaire de Lorraine, au Québec, y travaille. Au printemps 2019, Therriault avait été couronné champion du monde junior de slopestyle à Klaeppen, en Suède. Aujourd’hui, le jeune athlète de 18 ans a été sacré vice-champion du monde de big air, la dernière épreuve des Championnats du monde de freeski 2021 qui ont eu lieu à Aspen, au Colorado.

Les conditions étaient loin d’être optimales pour une épreuve de big air aujourd’hui alors que le ciel d’Aspen Snowmass était gris ce qui a causé une lumière plate, en plus de la vitesse qui était incertaine. L’amorce (drop-in) a été remonté pour permettre aux compétiteurs d’acquérir davantage de vitesse pour les sauts, ce qui les a évidemment forcés à s’ajuster. Cela n’a toutefois pas semblé ébranler Therriault qui a réussi la réception de deux gros sauts qui lui ont valu un total de 183 points. Il a ainsi terminé la journée en deuxième place, derrière le Suédois Oliwer Magnusson (185.25). Le Suisse Kim Gubser a quant à lui mis la main sur la médaille de bronze avec la marque de 180.75.

Le format de la compétition d’aujourd’hui offrait trois occasions aux compétiteurs de combiner deux de leurs meilleurs sauts pour une marque finale. Les juges évaluaient les athlètes en fonction du niveau de difficulté, de l’exécution, de l’amplitude et de la réception, pour un maximum de 100 points par saut.

Therriault, qui s’était qualifié cinquième pour la finale, a mis la table avec un triple cork 1620 double mute grab. L’exécution de ce saut très technique, et atterri presque sans faille, a valu à Therriault l’imposante note de 89,50.

Au moment de s’élancer pour la deuxième ronde alors qu’il occupait le quatrième rang, Therriault a risqué l’un des sauts les plus techniques de la journée, exécutant un switch left double bio 1800, mais il a manqué de temps d’envol. Il est néanmoins parvenu à se poser à 1620, récoltant 85,50 points. Ce passage a gonflé son score total à 175, lui valant provisoirement la première place. Suite à la seconde ronde, après que chacun des athlètes ait exécuté son saut, Therriault occupait la troisième place. Il est alors devenu évident que s’il devait de réussir son switch 1800, le titre de champion du monde était à sa portée.

Et c’est exactement ce qu’il a fait. Avec une dernière descente en poche, et toujours installé au troisième rang, il a de nouveau tenté son switch double bio 1800 safety grab. Après avoir sans aucun doute livré la plus grande amplitude de la journée et réussi une réception parfaite tout en bas du parcours, il a été récompensé par la seconde meilleure note de l’épreuve, soit l’imposante marque de 93,50 points. Avec un cumulatif de 183,00, Therriault occupait dorénavant la première place.

Il restait toutefois un skieur en haut du parcours, Oliwer Magnusson. Ce dernier, qui était premier à l’issue des qualifications, disposait d’une dernière occasion de revendiquer la première place alors qu’il talonnait Therriault par 1,75 point. Il y a eu une longue pause entre la dernière descente de Therriault et celle de Magnusson en raison de difficultés techniques. Le moment est finalement venu pour le Suédois de s’élancer pour sa dernière descente, où il a réussi un switch left double cork 1800 tail grab quasi parfait. Il a obtenu 91,00 points pour cette performance, portant son score total à 185,25 et le propulsant au premier rang.

Néanmoins, le couronnement de vice-champion du monde a été un moment intense pour le Canadien. « C’est un feeling incroyable », de partager Therriault après avoir récolté sa toute première médaille en carrière aux Championnats du monde. « J’ai réussi à bien atterrir les sauts que j’avais prévu exécuter ici et j’ai eu beaucoup de plaisir à le faire. J’avais un plan pour cet événement et mon objectif était de décrocher au minimum un top-10 avec un bon résultat. Mais jamais je n’avais imaginé me retrouver sur le podium. »

L’entraîneur Gabriel Leclerc, qui suivait la compétition de la maison, n’était pas étonné de voir la jeune recrue réussir. « Je suis vraiment fier de lui. Edy est un super bon garçon, il est une véritable éponge. Il a beaucoup appris mais il veut toujours en apprendre davantage », de partager Leclerc, qui était avec Therriault lorsqu’il a remporté les Championnats du monde juniors à Klaeppen. « La première chose que l’on fait lorsqu’on recrute un nouvel athlète au sein de l’équipe, c’est de lui demander de nous partager ses objectifs sportifs. Édouard a spontanément répondu qu’il souhaitait repousser les limites de son sport. » Therriault a assurément repoussé ses propres limites aujourd’hui… tout en affichant un sourire radieux tout au long de la compétition.

Evan McEachran d’Oakville, ON, était le seul autre athlète canadien de cette épreuve. McEachran a réussi deux solides sauts, un triple cork 1620 mute grab suivi d’un switch double cork 1800 lead tail grab qui lui ont mérité un score combiné de 178,75, lui valant la cinquième place.

Chez les femmes, Megan Oldham de Parry Sound, ON, qui avait raflé le bronze de l’épreuve de slopestyle samedi, est passée bien près de remonter sur le podium aujourd’hui. Oldham a terminé la journée en quatrième place derrière Eileen Gu de Chine, et Lana Prusakova et Anastasia Tatalina de la Fédération russe de ski qui se sont classées troisième, deuxième et première, respectivement. Oldham a terminé la journée avec la marque totale de 158,75 après avoir réussi un switch 1080 et un double cork 1260 au cours de ses première et deuxième descentes. Malgré le podium bien en vue, l’athlète de 19 ans n’est pas parvenue à améliorer son pointage avec l’exécution de switch 1080 lors de sa descente finale.

L’épreuve d’aujourd’hui était la dernière des Championnats du monde de freeski 2021.
L’équipe de slopestyle poursuit sa saison de Coupe du monde avec les qualifications de slopestyle jeudi à Aspen.

Résultats complets des Championnats du monde de slopestyle :
https://www.fis-ski.com/DB/general/event-details.html?sectorcode=FS&eventid=48785&seasoncode=2021

CLASSEMENTS DES ATHLÈTES CANADIENS :

Femmes : Megan Oldham (4)
Hommes : Édouard Therriault (2), Evan McEachran (5), Teal Harle (13), Max Moffatt (39)

@freestylecanadaski

Canada Own the Podium Toyota B2ten Mackenzie Investments Canadian Olympic Committee Anta