thumb image

Médaille d’argent pour Mikaël Kingsbury à Beijing 2022

Mikaël Kingsbury a gagné sa troisième médaille olympique consécutive, remportant la médaille d’argent de l’épreuve masculine de ski de bosses.

Après sa médaille d’argent à Sotchi 2014 et sa médaille d’or à PyeongChang 2018, Kingsbury a ajouté une autre médaille d’argent à sa collection pour devenir le skieur acrobatique canadien, hommes et femmes confondus, le plus décoré à des Jeux olympiques.

Il est le deuxième skieur acrobatique à gagner trois médailles olympiques, toutes disciplines confondues, égalisant le total de médailles de la skieuse de bosses norvégienne Kari Traa qui a remporté des médailles en 1998, 2002 et 2006.

Kingsbury a terminé au premier rang des premières qualifications. Il était alors le seul skieur à récolter plus de 80 points et il s’est qualifié directement pour la finale. Aucun skieur dans la deuxième ronde de qualification n’a été en mesure de battre son score de 81,15 points.

Lors de la première de trois rondes en finale, Kingsbury a poursuivi sa domination en étant encore une fois le seul skieur à obtenir plus de 80 points, les juges lui octroyant 81,78 points. Il avait augmenté la difficulté de son deuxième saut, exécutant un 1080 au lieu du 720 qu’il avait fait précédemment à ces Jeux.

Les 12 meilleurs skieurs ont été retenus pour la deuxième ronde de finale. Encore une fois Kingsbury a été le dernier à s’élancer. Il a connu quelques difficultés à l’atterrissage de son deuxième saut, obtenant 79,59 points. Il a pris le deuxième rang derrière le Suédois Walter Wallberg, qui lui a récolté 80,33 points.

La table était mise pour la super finale réunissant les six meilleurs athlètes de la ronde précédente. Avant-dernier skieur à s’élancer sur le parcours, Kingsbury était calme et en contrôle tout au cours de sa descente. Il a récolté 81,28 points et pris le premier rang avec un dernier skieur à venir.

Wallberg est entré en scène et a effectué sa descente pour la médaille d’or. Le Suédois s’est vue octroyer 83,23 points ce qui lui a permis de devancer le Canadien considéré par plusieurs comme le meilleur de tous les temps dans son sport.

C’est la vitesse qui a départagé les médaillés d’or et d’argent. Alors que Kingsbury était supérieur dans les bosses et que les deux athlètes ont réalisé des performances similaires dans les sauts, Wallberg a été le plus rapide avec un temps de 23,70 secondes, ce qui lui a permis d’obtenir 16,75 points. Pour sa part, Kingsbury, avec un temps de 25,05 secondes, a récolté 15,01 points pour la vitesse.

Le Japonais Ikuma Horishima, que plusieurs considéraient comme le principal rival de Kingsbury pour la médaille d’or, a finalement terminé avec la médaille de bronze en vertu d’un pointage de 81,48.

@freestylecanadaski

Canada Own the Podium Toyota B2ten Mackenzie Investments Canadian Olympic Committee Anta