>  Médias  >  Nouvelles  >  Mikaël Kingsbury en or, Justine Dufour-Lapointe remporte le bronze à Tremblant

Mikaël Kingsbury en or, Justine Dufour-Lapointe remporte le bronze à Tremblant

27 jan., 2019

Mont-Tremblant, QC, le 26 janvier 2019 – Mikaël Kingsbury a renoué avec la victoire à l’occasion de la Coupe du monde de bosses Placements Mackenzie présentée par Toyota disputée à Mont-Tremblant, tandis que Justine Dufour-Lapointe a décroché la médaille de bronze, terminant un rang devant sa sœur Chloé chez les femmes.

Kingsbury a obtenu un score de 86,73 en super-finale, ce qui lui a valu de terminer devant le Japonais Ikuma Horishima (85,02) et le Kazakh Dmitriy Reikherd (83,42). Le champion en titre de la Coupe du monde a donc eu droit à sa revanche sur Horishima, qui avait remporté l’épreuve des bosses l’an dernier à Tremblant, forçant ainsi l’athlète de Deux-Montagnes à se contenter de la deuxième place à ce moment-là.

« Je suis soulagé », a indiqué Kingsbury. « J’ai eu un peu de difficulté avec le parcours à l’entraînement cette semaine, je n’ai pas pu m’entraîner autant que je l’aurais aimé, et même si mon ski a été correct, ça m’a amené à faire des erreurs dans le choix du tracé à emprunter, ce que je ne fais pas d’habitude. J’ai quand même réussi à bien me défendre et même si ça n’a pas été la meilleure course de ma carrière, ç’a quand même suffi pour la victoire. »

Kingsbury a par ailleurs racheté la cinquième place qu’il avait obtenue la semaine dernière à Lake Placid, à l’occasion d’une rare course en carrière où il n’a pas atteint le podium. Le Canadien de 26 ans a ainsi conservé, samedi, une habitude qui ne se dément pas depuis sa deuxième saison en carrière sur le circuit de la Coupe du monde de la FIS : il n’a jamais disputé deux courses de suite sans décrocher une médaille. Depuis la saison 2010-11, il a été exclu du podium 12 fois, et 12 fois il est revenu avec une médaille la course suivante, y compris à Tremblant samedi.

La victoire de samedi était par ailleurs la cinquième de Kingsbury en six courses en 2018-19.

« Je suis optimiste pour les Championnats du monde », a-t-il dit. « J’ai juste besoin de peaufiner un peu tous les aspects de ma descente, et je m’attends à bien faire sur un parcours qui me sied bien. Ce sera le moment le plus important de ma saison parce que les Mondiaux, c’est la compétition la plus importante après les Jeux olympiques. »

Philippe Marquis a fini neuvième, décrochant ainsi son deuxième top-10 en trois courses de la Coupe du monde depuis qu’il est revenu sur les pentes au début du mois de janvier, s’étant remis de l’intervention chirurgicale au genou droit qu’il a subie à la suite des Jeux olympiques de PyeongChang. L’athlète de Québec avait terminé huitième la semaine dernière à Lake Placid. 

« Après Lake Placid, on s’était dit que si on n’ajoutait pas de nouveau saut, je retravaillerais la vitesse, et aujourd’hui j’ai pu me gâter à ce niveau sur cette belle piste où les conditions étaient parfaites », a déclaré Marquis. « J’ai aussi ajouté un peu de hauteur à mes sauts. »

Le bosseur de 29 ans a dit avoir savouré cette dernière présence à Tremblant, lui qui prendra sa retraite à la fin de la saison.

« Ç’a été un honneur d’être ici et de concourir avec les autres athlètes, surtout après avoir été de l’autre côté de la clôture ici l’an dernier », a-t-il ajouté. « J’ai pu y aller d’une belle performance, d’un autre top-10, et j’ai pu saluer la foule. Ça fait chaud au cœur. »

Laurent Dumais, de Québec, a quant à lui fini au 10erang, obtenant ainsi son troisième top-10 en six courses cette saison et son deuxième en sol canadien, puisqu’il avait pris le 10erang à Calgary, le 12 janvier dernier.

Une médaille importante… et émotive

Chez les femmes, Justine Dufour-Lapointe a mis la main sur le bronze grâce à la marque de 73,67. Elle a partagé le podium avec la Française Perrine Laffont (75,51) et de l’Australienne Jakara Anthony (75,08), qui occupent respectivement les deux premiers rangs au classement général des bosses jusqu’ici en 2018-19.

« C’est une médaille qui me procure tellement d’émotions, c’est un honneur d’être là, parmi tous ces gens qui sont venus nous voir. Ça fait tellement plaisir de voir autant de gens venir assister à l’événement encore une fois cette année, et se montrer aussi enthousiastes », a affirmé la médaillée de bronze.

Justine Dufour-Lapointe a donc accédé au podium pour la deuxième année de suite à Tremblant, elle qui avait remporté l’épreuve l’an dernier. La Montréalaise de 24 ans en était à son 14epodium en carrière en sol canadien, son 43eau total sur le circuit de la Coupe du monde de la FIS.

Elle récolte ainsi sa première médaille de la saison 2018-19 de la Coupe du monde. Sa dernière présence sur le podium remontait au 18 mars dernier à Megève, en France, alors qu’elle avait également fini troisième.

« Cette troisième place d’aujourd’hui représente beaucoup pour moi parce que c’était la dernière chance d’aller chercher des points avant les Championnats du monde, donc la dernière chance d’avoir un peu plus petit numéro de dossard en vue des Mondiaux, et de prendre le départ dans des conditions plus avantageuses », a-t-elle noté.

Chloé Dufour-Lapointe a quant à elle terminé quatrième (72,23), son meilleur résultat cette saison en Coupe du monde. Elle occupait la troisième place provisoire jusqu’à ce que Laffont, la dernière à s’exécuter, complète sa manche gagnante. La Montréalaise de 27 ans aura quand même amélioré de deux rangs le résultat qu’elle a obtenu l’an dernier à Mont-Tremblant, alors qu’elle avait fini sixième.

« La différence, c’est peut-être la seconde qui me manquait en terme de chrono, mais je m’y attendais un peu que la troisième place ne tienne pas », a déclaré Chloé Dufour-Lapointe. « Reste que l’important c’est que j’étais bien, j’étais confiante, j’ai tout donné. J’ai fait des bons sauts, des bons virages. Jusqu’ici, la saison a progressé comme je le voulais. »                                                                     

Sofiane Gagnon, de Whistler, C.-B., a pris la huitième place, égalant ainsi son meilleur résultat de la saison 2018-19. Elle avait également fini huitième la semaine dernière à Lake Placid.

Maia Schwinghammer, de Saskatoon, SK, a atteint les finales pour la troisième fois en trois courses de la Coupe du monde en carrière jusqu’ici. Elle a aujourd’hui terminé en 15eplace.

La prochaine Coupe du monde de bosses se déroulera à Tazawako, au Japon, les 23 et 24 février. Il s’agira de l’avant-dernière étape de la saison 2018-19. Le prochain rendez-vous des bosseurs de l’équipe canadienne sera toutefois à l’occasion des Championnats du monde de ski acrobatique, qui auront lieu du 1erau 9 février à Park City, dans l’Utah aux États-Unis. 

Les résultats des Canadiens samedi :

Hommes: Mikaël Kingsbury (1), Philippe Marquis (9), Laurent Dumais (10), Brenden Kelly (15), Kerrian Chunlaud (20), Jordan Kober (29), Gabriel Dufresne (30), Elliot Vaillancourt (35), Ryan Portello (37), Robbie Andison (42), Simon Lemieux (50)

Femmes: Justine Dufour-Lapointe (3), Chloé Dufour-Lapointe (4), Sofiane Gagnon (8), Maia Schwinghammer (15), Laurianne Gilbert-Desmarais (19) 

 

 

 

Nos partenaires


Canada
Own the Podium
Michael
Wekerle
Toyota
B2ten
Mackenzie Investments
Canadian Olympic Committee
Anta