>  Médias  >  Communiqués  >  Kingsbury écrit une page d’histoire

Kingsbury écrit une page d’histoire

12 déc., 2015
Kingsbury remporte la Coupe du monde FIS de Ruka; 29e victoire en carrière Ruka, Finlande – Une page d’histoire s’est écrite aujourd’hui à Ruka, en Finlande, alors que Mikaël Kingsbury a défait le Français Benjamin Cavet en finale de l’épreuve de bosses en parallèle pour mériter la victoire de la première Coupe du monde FIS de la saison. Cette victoire, sa 29e, propulse aussi l’athlète de 23 ans au premier rang, devant le Français Edgar Grospiron, sur la liste des victoires en Coupe du monde FIS de bosses. « Les mots me manquent en ce moment, c’est exaltant… », de confier Kingsbury. « Je souhaitais battre ce record le plus rapidement possible pour ensuite penser à autre chose. Notre entraînement ici a été exceptionnel ces derniers jours. J’ai fait preuve de constance toute la journée en commençant par une victoire aux qualifications. Edgar (Grospiron) est une légende. C’est fou de penser que j’ai atteint cette barre à 23 ans. J’ai toutefois l’impression que le meilleur reste à venir pour moi. J’ai bien hâte de célébrer ce jalon ici, puis avec ma famille à la maison. » Cette victoire est la huitième en carrière pour Kingsbury aux bosses en parallèle sur le circuit de la Coupe du monde, ce qui le place à égalité avec une autre légende canadienne, Alex Bilodeau. L’épreuve des bosses en parallèle fait officiellement partie du circuit de la FIS depuis la saison 1995-1996. Kingsbury ne cesse d’accumuler les records. À 21 ans, il est devenu le plus jeune compétiteur à cumuler 20 victoires. L’athlète de Deux-Montagnes, QC a aussi été le plus jeune athlète à franchir la barre des 25 victoires, la saison dernière. « Ce n’est pas tous les jours qu’on a l’occasion de battre un tel record », de poursuivre Kingsbury. « C’est ce qu’on doit ressentir lorsqu’on dépasse Gretzky au chapitre des statistiques. Je souhaite maintenant poursuivre sur cette lancée et établir un record indélogeable. Je suis content d’avoir accompli cet exploit si tôt en saison. J’ai aussi pu enfiler le maillot jaune à l’issue de l’épreuve. Je ne pourrais souhaiter meilleur scénario pour débuter la saison. J’avais le pressentiment que la journée se passerait bien. Maintenant, souhaitons que je puisse faire preuve de constance toute la saison. » Kingsbury a d’abord commencé par enfiler une victoire à l’issue des rondes de qualifications, et il a ensuite franchi les étapes de la compétition sans heurt, écartant ses adversaires avec une confortable avance. L’un de ses passages les plus rapides a été en demi-finale, alors qu’il a été mis au défi par son coéquipier et proche ami Philippe Marquis (Québec, QC). Kingsbury a remporté ce duel 27-8. « Ce fut une très bonne journée, malgré la déception », de dire Marquis, champion en titre à cette épreuve et qui a dû se contenter de la quatrième place. « C’est quand même un bon début de saison et je peux maintenant me concentrer sur la prochaine série de compétitions. Tout le groupe de skieurs a très bien skié aujourd’hui, c’est donc rassurant d’avoir terminé si près de la tête. » Kingsbury est monté sur la plus haute marche du podium à 29 reprises en 62 départs, représentant un imposant pourcentage de victoires de 46,77 %, et il s’est retrouvé sur le podium 47 fois au total en Coupe du monde, soit 75,8 % du temps. Quatre fois lauréat du Globe de cristal, Kingsbury continue à accumuler les honneurs. Kingsbury compte notamment une médaille d’argent olympique 2014 et six médailles aux Championnats du monde, dont deux d’or, trois d’argent et une de bronze. « Mik s’est bien senti mentalement toute la semaine et il était prêt pour ce défi », de partager Marquis. « Il est déjà une légende, il ne fait aucun doute. Je suis fier de faire partie de l’histoire. Nous sommes de très proches amis et il est un modèle pour nous tous. » « Mikaël est un athlète très doué et un champion digne de ce nom », d’exprimer Bruce Robinson, chef de la direction de l’Association canadienne de ski acrobatique. « Sa performance à Ruka, Finlande est un autre exemple de sa dominance en ski de bosses. Cette victoire, sa 29e, constitue tout un exploit et confirme son appartenance à la catégorie des champions olympiques Jean-Luc Brassard et Alex Bilodeau. » Chloé Dufour-Lapointe (Montréal, QC) est aussi montée sur le podium aujourd’hui, avec le bronze, après avoir défait la Norvégienne Hedvig Wessel par la marque de 20-15. Il s’agit pour Chloé d’un second podium consécutif à Ruka. L’an dernier, la Montréalaise y avait pris le deuxième rang. « Je suis très fière du déroulement de ma journée, car je me suis améliorée à chaque descente », d’affirmer Dufour-Lapointe. « Je serai encore plus prête la prochaine fois. J’ai bien skié et ma vitesse était satisfaisante. C’est tout un soulagement de commencer la saison de cette façon. Ruka revêt toujours une certaine magie pour nous… l’événement est si près de Noël et il y a toujours beaucoup de neige ici. J’ai travaillé fort tout l’été et j’ai aujourd’hui récolté le fruit de mes efforts. » Alex-Anne Gagnon (Terrebonne, QC) a pris le cinquième rang, soit la deuxième meilleure performance pour les Canadiennes. Andi Naude a fini neuvième, Justine Dufour-Lapointe (Montréal, QC) 11e et Maxime Dufour-Lapointe (Montréal, QC), 17e. Audrey Robichaud (Québec City, QC) a dû renoncer à la compétition en raison d’une entorse à la cheville. Chez les hommes, Simon Pouliot Cavanagh (Québec, QC) a terminé 10e, Marc-Antoine Gagnon (Terrebonne, QC), 23e, P.O. Gagné (Montréal, QC), 28e et Laurent Dumais (Québec, QC), 35e. Jordan Kober (Calgary, AB) n’a pas terminé sa descente de qualification. Les résultats complets des femmes et des hommes sont accessibles ici. Photo: Joe Fitzgerald / FIS - 30 - Pour en savour plus ou pour les demandes de renseignement des médias, veuillez contacter : Dominique Ladouceur, Gestionnaire, Relations avec les athlètes Cell.: 514.576.2379 Courriel : [email protected] George Fadel, Gestionnaire, Communications Cell.: 647.285.1819 Courriel : [email protected]

Nos partenaires


Canada
Own the Podium
Toyota
B2ten
Mackenzie Investments
Canadian Olympic Committee
Anta