>  NOUVELLES  >  Mikaël Kingsbury s’illustre en sol canadien à Calgary

Mikaël Kingsbury s’illustre en sol canadien à Calgary

12 jan., 2019

Justine Dufour-Lapointe 5e, Maia Schwinghammer en finales à sa 1ère Coupe du monde 

 

Calgary, le 12 janvier 2019 – La série de succès de Mikaël Kingsbury en sol albertain et depuis le début de la saison 2018-19 n’a pas connu de relâchement, samedi, alors que l’athlète de Deux-Montagnes a remporté l’épreuve des bosses de la Coupe du monde FIS de ski acrobatique Mackenzie présentée par Toyota devant la foule partisane de Calgary.

 

 

Kingsbury a terminé premier, samedi, avec une récolte de 84,17 points, ce qui lui a permis de devancer le Suédois Walter Wallberg (80,98) et le Japonais Daichi Hara (78,14). Il a ainsi signé une quatrième victoire en quatre sorties cette saison sur le circuit de la Coupe du monde et atteint le podium pour la neuvième année de suite à Calgary. Le roi des bosses signe ainsi de la 53e victoire de Kingsbury en Coupe du monde. 

Kingsbury a remporté huit des neuf épreuves des bosses disputées à Calgary depuis 2011, le seul résultat qui détonne dans cette séquence ayant été une deuxième place en 2017.

« J’ai eu la partie un peu plus facile aujourd’hui, parce que des gars se sont accrochés en descendant dans les deux finales, mais j’y suis quand même allé avec mon saut le plus difficile de la journée en finale 2, a indiqué Kingsbury. Quand j’ai vu (en finale 2) que personne n’avait fait de parcours exceptionnel avant moi, et que Benjamin (Clavet) était sorti de son tracé, j’ai décidé d’y aller avec un copié-collé de ma finale 1 et j’ai réussi, j’ai obtenu à peu près le même score. Quand même, ce n’était pas facile aujourd’hui, parce qu’il faisait chaud et que la neige était changeante, et c’est en partie pourquoi certains ont eu de la difficulté. »

Les rivaux habituels de Kingsbury ont d’ailleurs connu des résultats mitigés, alors que le Français Benjamin a dû se contenter de la cinquième place, le Kazakhe Dimitriy Reikherd de la 11eplace et le Japonais Ikuma Horishima, le seul athlète ayant réussi à vaincre Kingsbury l’hiver dernier, a fini 14e. L’Australien Matt Graham, celui qui l’avait battu à Calgary en 2017, a néanmoins pris la quatrième place, samedi.

« Ça donne quand même un beau début de saison avec quatre victoires en quatre courses, ce qui est bon parce que je me donne une bonne avance au classement général, a noté Kingsbury. Mais le plus cool, c’est que je me sens de mieux en mieux sur mes skis. »

L’autre Canadien à avoir atteint les rondes finales, Laurent Dumais de Québec, a fini 10e (75,50) et ainsi obtenu son premier résultat top-10 de la saison dans l’épreuve des bosses en simple, lui qui a aussi pris la 10e place aux bosses en parallèle, le 16 décembre dernier à Thaiwoo, en Chine.

Philippe Marquis, qui renouait avec le circuit de la Coupe du monde pour la première fois depuis le mois de janvier 2018 après avoir subi une intervention chirurgicale au genou droit à la suite des Jeux olympiques de PyeongChang, a pris la 18eplace des qualifications, vendredi, à sa première épreuve des bosses depuis qu’il est passé sous le bistouri. L’athlète de Québec est donc venu à deux rangs près de se qualifier pour le premier tour de la finale pour la 14efois d’affilée, mais sa séquence s’est plutôt arrêtée à 13.

« J’ai raté les finales, ce qui ne m'est pas vraiment arrivé depuis longtemps, mais je suis fier de ce que j'ai fait, compte tenu du peu d'entraînement que j’ai pu faire jusqu’ici, a déclaré Marquis après le tour de qualification. C'était un très, très bon test pour moi. »

Robbie Andison, un athlète d’Oakville en Ontario qui en était à sa première Coupe du monde  en carrière, a pris la 45eplace.

Chez les femmes, Justine Dufour-Lapointe a vu sa série de présences consécutives sur le podium à Calgary s’arrêter à sept quand elle a dû se contenter de la cinquième place, samedi, avec une récolte de 73,43 points, qu l’a laissée à moins de 10 points de le gagnante, la Kazakhe Yulia Galysheva (79,10). Il s’agit tout de même de son meilleur résultat et de son deuxième top-10 cette saison, la Montréalaise de 24 ans ayant pris la sixième place à Ruka, en Finlande, à l’occasion de la première étape de la Coupe du monde de la saison 2018-19.

« Quand on regarde mes résultats des dernières années à Calgary, on peut dire qu’une cinquième place ici, ce n’était pas le résultat auquel je m’attendais. Mais en même temps, compte tenu du mal à l’épaule droite avec lequel j’ai dû composer cette semaine, cinquième, c’est plus que ce à quoi je m’attendais, a indiqué Justine Dufour-Lapointe. Pour moi, c’est relativement nouveau de devoir skier malgré une douleur, et de sentir ce mal à chaque bosse que je franchis, ça représentait un défi particulier mentalement. Mais la foule ici à Calgary m’a donné la force de foncer, je me suis battue et j’ai sorti les crocs J’ai réussi à mettre tout ça de côté, à y aller sans retenue et c’est de ça dont je suis le plus fière aujourd’hui. »

À sa première Coupe du monde en carrière, Maia Schwinghammer, de Saskatoon, a quant à elle atteint les rondes finales. L’athlète de 17 ans a pris la 11e place avec un score de 72,37 points, trois rangs derrière Chloé Dufour-Lapointe (73,09), huitième, qui a signé un troisième résultat top-10 de suite cette saison.

Sofiane Gagnon, de Whistler, CB, a affiché son meilleur résultat de la saison avec une 13eplace (67.98). L’athlète de 19 ans avait pris la 18eplace à chacune de ses trois premières épreuves de la présente saison.

Les prochaines étapes de la Coupe du monde des bosses se dérouleront vendredi le 18 janvier à Lake Placid, dans l’État de New York aux États-Unis, et samedi le 26 janvier à Mont-Tremblant, au Québec.

« Le but, c’est d’être meilleur d’une course à l’autre, de me bâtir une erre d’aller en vue du début du mois de février et des championnats du monde à Deer Valley, a ajouté Kingsbury. Et on s’en va maintenant dans l’Est du continent, ça va être une partie plaisante du calendrier. » 

Les résultats des athlètes canadiens :

Hommes: Mikaël Kingsbury (1), Laurent Dumais (10), Philippe Marquis (18), Brenden Kelly (23), Kerrian Chunlaud (28), Jordan Kober (30), Simon Lemieux (31), Ryan Portello (35), Gabriel Dufresne (37), Robbie Andison (45), Elliot Vaillancourt (47).

Femmes: Justine Dufour-Lapointe (5), Chloé Dufour-Lapointe (8), Maia Schwinghammer (11), Sofiane Gagnon (13), Laurianne Desmarais-Gilbert (27).

Coupe du monde FIS Mackenzie présentée par Toyota Canada

En tant que partenaire de premier plan de Ski Acrobatique Canada, Toyoto Canada a le plaisir d’agir à titre de commanditaire principal de la Coupe du monde FIS de Calgary. Cette commandite s’inscrit dans le cadre d’une entente pluriannuelle où Toyota Canada vise à soutenir les athlètes de niveau élite et leurs équipes nationales respectives, ainsi que le développement de diverses initiatives sportives communautaires.

Nos partenaires


Canada
Own the Podium
Michael
Wekerle
Toyota
B2ten
Mackenzie Investments
Canadian Olympic Committee
Anta