thumb image

Un doublé cousu d’argent pour le Canada aux Championnats du monde de demi-lune

Rachael Karker et Simon d’Artois s’emparent de leurs premières médailles à ces championnats

Aspen, Colorado – le 12 mars 2021 : L’équipe canadienne a connu une journée couronnée de succès vendredi à Aspen, au Colorado, alors qu’elle y a remporté deux médailles d’argent à l’épreuve de demi-lune des Championnats du monde.

Les qualifications s’étaient tenues mercredi, où six Canadiens s’étaient mesurés à l’élite mondiale de la discipline. Les conditions étaient toutefois précaires en raison d’une tempête de neige la veille en soirée qui a affecté la vitesse dans la demi-lune. Des six Canadiens, quatre se sont qualifiés pour la finale d’aujourd’hui.

Chez les femmes, Rachael Karker de Guelph, ON, s’est emparée de la première place aux qualifications avec l’imposante marque de 94,25, soit 6,5 points devant sa plus proche rivale, Zoe Atkin de Grande-Bretagne. Amy Fraser d’Halifax, Nouvelle-Écosse, a manqué de peu son laissez-passer pour la finale, terminant l’épreuve au neuvième rang.

« Je suis vraiment heureuse d’être de retour en piste », de confier Karker, qui a inscrit la meilleure performance de la journée en qualification. « Outre cet événement, les X Games constituaient ma seule chance cette saison de ma qualifier pour les Olympiques, mais je suis très heureuse d’être de retour à Aspen, dans la même demi-lune et avec tous mes compatriotes. »

Il y a à peine plus d’un mois, Karker était ici, à Aspen, pour les X Games où elle a mis la main sur la médaille de bronze, derrière sa coéquipière Cassie Sharpe, médaillée d’argent. La victoire était allée à la Chinoise Eileen Gu, couronnée championne.

Chez les hommes, les Albertains Brendan Mackay et Noah Bowman, de Calgary, qui avaient aussi représenté le Canada aux X Games, s’étaient respectivement qualifiés premier et troisième mercredi. Simon d’Artois de Vancouver, C.-B., avait aussi accédé à la finale d’aujourd’hui en vertu de sa sixième place aux qualifications. Il s’agit pour d’Artois d’un premier départ en compétition depuis sa blessure au genou subie en 2019 lors d’un camp d’entraînement.

La finale aujourd’hui s’est déroulée sous un ciel ensoleillé. Le parcours était rapide et la neige molle a stimulé les compétiteurs à pousser l’amplitude de leurs sauts. Exposé directement au soleil, le mur gauche de la demi-lune était ramolli et a posé certains problèmes aux compétiteurs. La majorité des compétiteurs ont d’ailleurs éprouvé des difficultés avec leurs manœuvres sur le mur de gauche, incluant les quatre skieurs canadiens.

« Pour l’ensemble de l’équipe, la première descente ne s’est pas bien passée et ça peut être déstabilisant », d’indiquer Trennon Paynter, entraîneur chef de l’équipe de demi-lune. Cela n’a pas empêché Racheal Karker et Simon d’Artois de rebondir et de réaliser une solide descente. « Après que tous les membres de l’équipe aient manqué leur première descente, Simon y est parvenu à son deuxième passage. Rachael s’est aussi améliorée à sa deuxième descente mais c’est finalement à sa troisième descente qu’elle s’est taillé une place sur le podium. »

Après avoir chuté à sa première descente, Karker s’est rachetée à sa deuxième tentative qui lui a valu un placement provisoire en troisième place derrière Zoe Atkin (GBR) avec la marque de 87.25. Karker disposait d’une descente ultime pour améliorer son sort et elle a su en profiter en exécutant avec fluidité son cork 900 Japan grab gauche et droit. Cette performance aura mérité à l’athlète de 23 ans la marque de 91,75 points et la deuxième place de l’épreuve, soit seulement 1,25 points derrière la Chinoise Eilleen Gu, médaillée d’or aujourd’hui.

« C’est tout un soulagement que de réaliser une descente aussi solide. Je suis très heureuse d’avoir su rebondir suite à ma chute en première descente », de partager Karker suite à son couronnement comme vice-championne du monde. « Les conditions étaient très molles aujourd’hui. C’est plus risqué d’accrocher une carre et de ne pas pouvoir s’en sortir. Ce n’était pas facile mais j’ai bien tiré mon épingle du jeu à mes deuxième et troisième descentes. »

Un scénario semblable s’est joué pour d’Artois. Le Britanno-Colombien de 29 ans a confirmé qu’il était de retour au sommet de sa forme en exécutant une seconde descente très technique et marquée par l’amplitude. Les juges ont récompensé d’Artois pour sa performance qui a inclus un left double cork 1080 ainsi qu’un alley-oop double flat spin 720, deux manœuvres qui l’ont distingué du reste du groupe. Avec quatre manœuvres doubles distinctes dans sa descente, d’Artois a mérité la note de 91,25 pour sa meilleure descente de la journée.

« C’est vraiment satisfaisant de réussir une descente aujourd’hui », d’affirmer d’Artois. « Je suis heureux d’être de retour et de constater que tout le travail, les efforts que j’ai investis à me remettre de ma blessure rapportent. Ça me donne une grande dose de confiance, et de soulagement, pour l’année à venir. »

« Il s’agissait pour Simon d’une première compétition en deux ans », de préciser Paynter au sujet de la performance de d’Artois. « Il a été à l’écart longtemps et le chemin n’a pas été facile à l’écart de la compétition. Avec une deuxième place aux Championnats du monde à sa première compétition depuis son retour, je ne saurais être plus fier de lui. »

Le meilleur skieur de la journée, le Néo-Zélandais Nico Porteous, a assurément fait preuve d’unicité alors qu’il a enchaîné avec succès pour la seconde fois en compétition des double corks 1620 gauche et droit. Il a mérité la victoire avec l’imposante marque d 94,50.

Premier à l’amorce des finales, Brendan Mackay n’a pas eu la journée escomptée. Il a éprouvé certaines difficultés avec son right double 1260 sur le mur droit ramolli par les conditions et n’est pas parvenu à exécuter une bonne descente. Noah Bowman a quant à lui connu un sort semblable alors qu’il n’a pu réussir son tout dernier passage suite à trois descentes très techniques pourtant prometteuses. Les skieurs de Calgary ont terminé la journée en septième et neuvième places, respectivement.

Les Championnats du monde de Freeski se poursuivent samedi avec les finales des slopestyle.

Résultats complets de l’épreuve de demi-lune aux Championnats du monde :
https://www.fis-ski.com/DB/general/event-details.html?sectorcode=FS&eventid=48785&seasoncode=2021

CLASSEMENT DES CANADIENS :
Femmes : Rachael Karker (2), Amy Fraser (9)
Hommes : Simon d’Artois (2), Brendan Mackay (7), Noah Bowman (9), Evan Marineau (13)

@freestylecanadaski

Canada Own the Podium Toyota B2ten Mackenzie Investments Canadian Olympic Committee Anta