thumb image

Une médaille d’équipe à saveur de premières et d’héritage en sauts

C’était une soirée remplie de premières pour Lewis Irving, Marion Thénault et Miha Fontaine, médaillés de bronze à l’épreuve de sauts acrobatiques mixte par équipes à Beijing 2022, et pas seulement parce que cette épreuve faisait son entrée dans le programme olympique.

En partant, c’est une première médaille olympique pour ces trois Canadiens. Pour Lewis Irving, c’était même une première compétition cette saison, après une année difficile.

« C’est incroyable, a-t-il dit. Je me suis déchiré le ligament collatéral tibial au début de la saison, et je n’ai pas sauté une seule fois depuis. Alors de terminer avec la médaille de bronze – je ne peux pas demander plus en ce moment. »

Si Lewis Irving en est à une deuxième présence aux Jeux olympiques (il avait terminé au 24e rang à l’épreuve individuelle à PyeongChang 2018) en 13 ans de carrière, Thénault et Fontaine vivent quant à eux leur baptême olympique. Par contre, ils participaient tous les trois à leur première finale de l’épreuve mixte, tous niveaux de compétition confondus.

« Je savais que nous étions capables de le faire [gagner une médaille], a dit Thénault. Je savais que nous sommes une équipe forte, mais nous n’avions jamais participé à une finale d’épreuve par équipes. Nous avons pris part à l’épreuve quelques fois dans les deux dernières années, mais nous ne nous sommes jamais rendus en finale. Première finale, premier podium. »

C’est d’autant plus impressionnant lorsqu’on sait que la Sherbrookoise de 21 ans ne pratique ce sport que depuis… quatre ans. En effet, elle a été recrutée par Freestyle Canada en 2017 seulement, par l’entremise du Camp des recrues RBC (ses 14 ans de gymnastique lui ont donné une longueur d’avance!). Heureusement pour nous, elle ne semble pas en avoir fini avec le ski acrobatique.

« C’est fou, a dit Thénault. J’ai travaillé très fort pendant les dernières années. Je suis vraiment fière de ce que j’ai accompli. Ç’a été une progression très rapide, mais je pense que j’ai encore beaucoup plus à donner à ce sport. Alors ce n’est que le début. »

Fontaine et Irving : l’olympisme dans le sang

Miha Fontaine et Lewis Irving avaient une arme de plus dans leur arsenal : leur ADN. En effet, Miha Fontaine est le fils de Nicolas Fontaine, triple olympien en saut acrobatique et membre du mythique « Québec Air Force », et le père de Lewis Irving, Bobby, est paralympien en ski alpin.

Fontaine était fier d’avoir fait honneur à son héritage avec une performance d’équipe étincelante. « C’est incroyable parce que tout le monde a bien sauté, a-t-il dit. Le niveau de la compétition était très relevé, mais nous avons réussi à atterrir tous nos sauts et à prendre la troisième place. De poursuivre en plus mon héritage familial en ski acrobatique est incroyable. Je n’ai pas assez de mots pour décrire tout ça. »

En plus de ce talent naturel au sein du trio, les médaillés s’entendent pour dire que c’est grâce à leur proximité en équipe qu’ils ont pu se hisser sur le podium. Ils sont fiers de montrer au monde entier que le Canada mérite sa place parmi les meilleurs de leur discipline.

« Tout le monde a tout donné, a dit Irving. Tout le monde a opté pour les gros sauts et les a atterris – c’est comme ça qu’on a gagné. Nous sommes tous amis et nous voulons tous voir nos coéquipiers bien sauter, et je suis heureux que nous ayons terminé au sommet. Ç’a été génial de pouvoir réaliser ça avec ces personnes (Thénault et Fontaine). Je me sens tellement bien et je ne pense pas que je peux demander bien plus en ce moment. »

C’est un sentiment d’autant plus spécial que cette médaille n’était pas attendue, comme l’explique Marion Thénault : « C’est certain que nous n’étions pas les favoris pour gagner, et même pas les favoris pour être sur le podium, parce que notre équipe est très jeune. Nous nous mettons beaucoup de pression parce que nous savons ce que nous pouvons faire, mais nous étions définitivement les négligés aujourd’hui. »

Alors qu’elle est grimpée sur un podium olympique avec deux coéquipiers qui venaient honorer un héritage familial, Thénault, elle, voit ce que le triomphe de son équipe à l’épreuve mixte pourrait apporter au futur du sport.

« Je trouve que l’épreuve mixte par équipes est géniale. Elle permet de voir quels pays ont un excellent programme et d’excellents sauteurs. Ça nous force à avoir des équipes plus fortes et plus grandes. C’est vraiment bien pour nous, c’est vraiment bien pour le sport, et c’est vraiment bien pour le public. »

@freestylecanadaski

Canada Own the Podium Toyota B2ten Mackenzie Investments Canadian Olympic Committee Anta